L’académie de jazz de France depuis 1955

Boris VIAN 2020 : Le Centenaire.

Deux célébrations complémentaires.

Anatomie du Bison Ravi
Chrono-bio-bibliographie de BORIS VIAN.*

(par Alain Tomas)

Auteur de romans et de nouvelles, poète et parolier, peintre et musicien (trompette), acteur mais aussi diplômé de l’École centrale de Paris, Boris Vian est un personnage aux multiples talents à une époque où la notion d’honnête homme s’effaçait définitivement devant la spécialisation à outrance. Ce roi de la fête qui a poussé au plus haut l’art de l’absurde, cet esprit libre, fut toute sa vie un passionné de jazz et un critique dont les chroniques parues dans Jazz Hot sont restées célèbres. Dans ce domaine, il sera responsable du catalogue jazz chez Philips.

Cet ouvrage a été réalisé de main de maître par Christelle Gonzalo et François Roulmann, qui collaborèrent à l’édition des œuvres romanesques complètes de Boris Vian parues en 2010 dans la collection La Pléiade.
Des biographies de Bison Ravi ont certes été publiées et sa vie largement commentée, mais il nous est proposé ici de suivre pas à pas le déroulé complexe de sa trajectoire mouvementée. On y trouve une iconographie d’une grande richesse composée de documents rares, parfois inédits et toujours du plus haut intérêt, avec en filigrane une évocation d’une certaine société française des années 40 et 50. Y figurent la reproduction de pages manuscrites, des coupures de presse, des pochettes de disques, des photos rares, la correspondance avec Michelle Vian, sa première épouse, et l’état de ses relations avec Raymond Queneau, qui lui ouvrira les portes de la maison Gallimard.

Ce livre comporte plusieurs index fort pratiques et une bibliographie générale qui ouvre de larges perspectives d’études aux spécialistes de Boris Vian mais aussi à tout esprit curieux désireux d’aborder ce sujet. Il est donc indispensable.

*Christelle Gonzalo et François Roulmann, ‘Anatomie du Bison, Chrono-bio-bibliographie de Boris Vian’
Éditions des cendres, 2018. ISBN : 978-2-86742-286-7


Boris Vian 100 ans le livre anniversaire*

(Par Alain Tomas)

Ce livre anniversaire de Nicole Bertolt et Alexia Guggémos retrace la trajectoire et évoque l’œuvre multiforme de l’écrivain-ingénieur-musicien Boris Vian qui aurait eu cent ans le 10 août 2020. Il a aussi une histoire. Un jour de 1976, Nicole Bertolt tape à la porte de l’appartement de la cité Véron, là où vécurent Boris Vian et son épouse Ursula Vian Kübler. Elle raconte : « Je suis arrivée ici un peu comme le petit prince qui tombe dans le désert. Ursula Vian et monsieur d’Déé m’ont ouvert, m’ont proposé de m’installer sur le canapé et je ne suis plus jamais repartie ». Comme quoi la vie est parfois simple.
Depuis, Nicole Bertolt a consacré toute son énergie à faire vivre la mémoire de Boris Vian qu’elle n’a donc jamais rencontré de son vivant mais dont elle a découvert l’univers intime en vivant au milieu de ses livres, de ses disques, de ses instruments de musique. Elle a eu accès aux manuscrits originaux de ses œuvres. Cet appartement est une véritable caverne d’Ali Baba riche de toutes sortes d’objets (outils, modèles réduits...) accumulés au gré du temps par Boris Vian et dont le chapitre « 100 objets, le bison tous azimuts » tente de dresser l’inventaire. Sont alors livrées les cent facettes d’un personnage inclassable qui a traversé la vie à la vitesse d’une météorite. On découvre ainsi le Boris visionnaire, le bricoleur de génie mais aussi ses goûts littéraires et musicaux.

L’ouvrage présente une bibliographie inversée intitulée ‘Boris Vian à rebrousse poil’ écrite d’une main experte par la critique d’art et sociologue du digital Alexia Guggémos. Y défilent dans une chronologie en cent dates, les épisodes importants de sa vie. On y découvre aussi l’étendue hallucinante de ses activités menées souvent de front dans les domaines de la littérature, de la poésie, du théâtre, du cinéma, de la chanson... Et, bien sûr du jazz qu’il découvre à quatorze ans et dont il ne sortira jamais. Dès le milieu des années trente, « Bison Ravi » ne se contente pas de jouer de la trompette dans l’orchestre de Claude Abadie, il est aussi un activiste infatigable du jazz : chroniques dans Combat, conférences, émissions de radio... Il tient la revue de presse du magazine Jazz Hot et se lie d’amitié avec Charles Delaunay. Sa plume acérée et son humour y font merveille. Plus tard, il sera directeur artistique et responsable du département jazz chez Phillips (1955) puis Barclay (1958).

Rappelons que Nicole Bertolt est représentante de la Cohérie** Boris Vian et conseillère scientifique de l’exposition Boris Vian de la BNF (2011), Elle est mandataire des ayants droits et l’auteure avec François Roulman de « Boris Vian, le swing et le verbe », paru chez Textuel en 2008.

Présenté avec le plus grand soin, ce livre comporte de belles photos, des images de manuscrits et toutes sortes de documents et illustrations qui nous font pénétrer dans le monde de Boris Vian. Il est donc à ranger dans la case de l’excellence aux côtés de l’ouvrage de Christelle Gonzalo et François Roulmann intitulé ‘Anatomie du Bison Chrono-bio-bibliographie de Boris Vian’, éditions des cendres (dans ces colonnes le 23 janvier 2019).

*’Boris Vian, 100 ans, le livre anniversaire’, Nicole Bertolt et Alexia Guggémos - préface de Patrick Vian. Éditions Heredium. 2019.
ISBN-13 : 978-2810428021.
https://www.borisvian.org/coherie.html